cerap

Jennifer, technicienne Radioprotection et Sécurité Conventionnelle

“Je surveille l’application des bonnes pratiques de sécurité et de radioprotection pour protéger les équipes et l’environnement de chantier des risques d’irradiation et de contamination.”

Mon parcours

Avec une maitrise en Marketing Négociation Industrielle et une licence Environnement, je me suis d’abord orientée vers le domaine commercial où j’ai fait toutes sortes de métiers : B to B, plateforme téléphonique, one shot, portage salarial, B to C…

Mon conjoint travaille dans le nucléaire et cela faisait un moment que j’avais envie d’approfondir le peu de connaissances que j’avais dans ce domaine. C’est donc naturellement que j’ai postulé chez CERAP Prévention, dont la réputation concernant la radioprotection n’est plus à faire. C’est une excellente école et beaucoup de formateurs en radioprotection sont passés par cette entreprise dans leur parcours professionnel.

J’ai donc intégré le parcours de formation de CERAP Prévention et j’ai passé le PNR - Premier Niveau Radioprotection à l’INSTN de Cherbourg. J’y ai rencontré des personnes de toute la France avec qui je suis restée en contact. Après le PNR, j’ai passé l’ensemble des autres formations nécessaires pour accéder aux sites de nos clients (habilitations électriques, port du heaume ventilé, travail en hauteur, etc.). J’ai ensuite effectué un compagnonnage d’un mois sur le site du CEA Marcoule, sur un chantier avec une zone rouge irradiation et contamination. J’ai beaucoup écouté et observé mon collègue radioprotectionniste ainsi que les décontamineurs. Les « anciens » m’ont raconté beaucoup d’anecdotes de chantier, apprendre de leur expérience est très enrichissant.

 

Mon métier

Aujourd’hui, je suis technicienne Radioprotection et Sécurité Conventionnelle. Je surveille l’application des bonnes pratiques de sécurité et de radioprotection pour protéger les équipes et l’environnement de chantier des risques d’irradiation et de contamination. J’interviens sur plusieurs sites clients en fonction des besoins, et je suis également formatrice pour l’accueil des nouveaux arrivants.

Je travaille en équipe avec deux autres personnes, en horaire normal (ce qui n’est pas négligeable pour emmener et récupérer mes enfants de 4 et 8 ans au périscolaire). Nos missions sont multiples. Nous sommes attentifs à l’humain et préférons la prévention à la répression. Chaque agent peut venir discuter, se confier à nous. Avant la COVID, je jouais à la coinche* le midi, ce qui était propice aux discussions concernant les chantiers en cours. Ça nous permettait de redonner des conseils de sécurité, de programmer des visites chantier et de connaître l’humeur de chacun. Nous veillons à entretenir ce climat de bienveillance et de confiance.

Cette semaine, par exemple, un agent nous a contacté immédiatement après qu’un tuyau d’aspirateur se soit désolidarisé en projetant un nuage de poussière sur ses pieds. Nous avons pu aussitôt le contrôler, contrôler ses vêtements, contrôler l’environnement immédiat et ainsi le rassurer car nous n’avons détecté aucune contamination. Sans cet appel, il aurait pu répandre cette poussière sur son trajet et potentiellement répandre de la contamination.

Parmi nos missions, nous sommes également chargés de contrôler les locaux et le matériel afin de déceler toute contamination potentielle et de lancer une décontamination immédiate si besoin. Nous gardons un œil sur la sécurité du site et des chantiers (permis feu, permis ATEX, contrôle de température, contrôle de la luminosité, mesure de débit de dose, port des EPI, conformité du matériel de chantier, etc.).

Nous nous occupons aussi du contrôle des transports. Les camions qui entrent et sortent du site ne doivent emporter aucune contamination sur leur remorque. Il faut respecter toutes les règles concernant le transport de matière dangereuse (et elles sont très nombreuses). Les chauffeurs sont chaleureux et il y a toujours une bonne ambiance à l’ACR (atelier de contrôle radiologique).

 

Mes motivations

Me rendre utile et apporter mes compétences, apprendre tous les jours, rencontrer des gens de métiers différents et apprendre d’eux : voilà ce que j’aime le plus dans mon métier. Chaque jour est différent, on ne fait jamais la même chose et on ne peut pas savoir à l’avance ce que la journée nous réserve.

Je travaille dans un milieu majoritairement masculin et pourtant j’ai été intégrée aux équipes très simplement et naturellement. Je fais partie d’une équipe formidable où chacun veille sur l’autre. On communique beaucoup pour partager les informations et les connaissances. Chacun a son caractère mais on arrive à se modérer lorsque l’on n’est pas d’accord. On prend le temps de s’écouter pour mieux se connaitre.


*La coinche, aussi appelée belote coinchée, est une variante de la belote

Photographies prises sur le site de notre client Centraco, Centre nucléaire de traitement et de conditionnement géré par Cyclife France – Groupe EDF, avec son aimable autorisation.

Votre contact

Cerap Prévention

Siège Social

02 33 01 52 60

Offres de poste

Consultez nos offres de poste en Radioprotection opérationnelle

Voir nos offres

Candidature spontanée

Vous souhaitez envoyer
une candidature spontanée

Candidature spontanée

Tous nos portraits

CERAP Prévention regroupe une multitude de métiers aussi riches que variés.

Voir tous nos portraits